Comment passer le permis de conduire rapidement ?

Il devient de plus en plus difficile et surtout long de passer son permis de conduire en France. Il faut en effet attendre entre 6 mois et un an avant d’espérer obtenir la fameuse autorisation. La patience est donc de mise. Heureusement que les astuces suivantes interviennent pour donner un coup d’accélérateur au processus d’obtention du permis de conduire.

Passer son permis dans un autre département

Les délais d’attente auxquels sont soumis les candidats à l’examen de conduite diffèrent d’une région à une autre. Il est ainsi évident que vous mettrez plus de temps à passer votre code de la route à Paris plutôt que dans le Gard. De plus, les chances d’entrer en possession de votre permis de conduire sont deux fois plus grandes au sein de cette dernière localité.

Aussi, pourquoi ne pas envisager de passer l’examen hors de la région où vous êtes établi ? Notamment, si celle-ci impose un délai d’attente plus long à l’instar de la capitale française. En agissant de la sorte, vous avez de fait la possibilité d’accroître vos chances de le réussir.

Faire un tour à l’étranger

Il est clair que s’envoler pour un autre pays afin de passer son code n’a rien de rentable. Cependant, si vous devez y séjourner pour un temps plus ou moins long, pourquoi ne pas en profiter pour le faire sur place ? Cela est souvent plus rapide et moins coûteux. Il est bien d’indiquer que les titres de conduite délivrés en Europe sont reconnus en France.

En outre, si vous obtenez votre permis d’un État non-membre de l’Union européenne, vous pourrez toujours l’utiliser dans l’hexagone. Il vous faudra néanmoins engager une procédure de traduction afin de le faire reconnaître par les autorités nationales.

S’intéresser à la performance de son auto-école

De manière générale, il est difficile d’accorder du crédit aux auto-écoles qui ne valorisent pas leur taux de réussite. Si votre établissement de formation à la conduite ne présente donc pas ses résultats, il y a de quoi vous inquiéter. Quoi qu’il en soit, le taux de réussite d’une école de conduite intervient comme un excellent indicateur.

Il vous révélera entre autres le nombre de temps à patienter avant d’être présenté à l’examen. De plus, notez que lorsqu’un établissement fait composer pour une seconde fois un candidat, le temps d’attente s’étend davantage. Il vaut mieux privilégier les auto-écoles jouissant d’une certaine réputation.

Ne pas passer l’examen en été

Pour espérer passer l’examen de conduite assez rapidement, il est préférable de ne pas tenter l’épreuve en été. Cela, pour la simple raison que les inspecteurs sont en vacances et donc indisponibles. La période s’étalant du mois de juillet à août n’est pas favorable à l’obtention d’un titre de conduite. Les statistiques révèlent par exemple qu’il est propice de passer le test pendant l’hiver.

Privilégier la conduite accompagnée

Un meilleur moyen d’augmenter ses chances de parvenir à obtenir rapidement son permis de conduire : la conduite accompagnée ou sous le regard attentif d’un adulte. Cela permet de commencer une formation pratique de tenue du volant d’un véhicule bien qu’en étant jeune. Cet apprentissage anticipé à la conduite vous donnera ainsi l’avantage, avant 18 ans, de maîtriser les techniques d’une bonne prise de route.

Ce sera donc un atout au moment de passer votre test de permis de conduire. Car plus vite vous saurez tenir le volant d’un véhicule, et plus serein vous vous présenterez à l’examen final. Si vous n’avez pas pu profiter à 15 ans de la conduite accompagnée, vous pouvez essayer la conduite dite « supervisée ». L’âge imposé pour prétendre à ce service est de 18 ans et la réussite à l’examen du code est requise.

La conduite supervisée n’intervient pas sans l’autorisation de l’assureur auprès de qui la voiture est enregistrée. Les séances pratiques se déroulent avec un accompagnateur qui n’a aucun lien de parenté avec le candidat. En ayant recours à ce moyen, les possibilités de réussir rapidement le test de conduite se font plus grandes.

Faire la conduite en même temps que le code

Il est possible de s’essayer au volant d’un véhicule au même moment que vous présentez l’examen du permis de conduite. Les candidats n’ont pas instantanément cette idée à l’esprit, et pourtant, rien ne s’oppose au fait d’entreprendre ces deux actions simultanément. En effectuant la conduite en même temps que le test, vous avancez ainsi plus vite dans la procédure. De plus, ces deux pratiques sont entièrement complémentaires. Il est alors de toute logique de les envisager de manière simultanée.

Cependant, il faut noter que l’examen du code de la route intervient bien avant le test de conduite. De ce fait, il convient de prévoir plusieurs heures de pratique afin de garder la main durant la période creuse séparant les deux épreuves. Aussi, au moment de vous inscrire auprès d’un établissement de préparation au permis, souscrivez un forfait de conduite dépassant les vingt heures obligatoires.

De la sorte, vous aurez une bonne maîtrise de l’engin au cours de l’examen final. Connaître tous les rouages du véhicule, du capot au coffre en passant par la boite automatique est nécessaire à tout bon conducteur.

Bien réviser le code pour réussir du premier coup

Lorsqu’un candidat ne réussit pas à ses examens du code de la route, le délai pour obtenir le permis de conduire se rallonge. Pour éviter une telle situation, il est nécessaire de se donner tous les moyens pour valider son test du premier coup. Accordez-vous donc toutes les chances, en révisant avec attention votre code pour passer haut la main cette épreuve.

N’hésitez pas à solliciter l’aide d’une personne ayant de l’expérience. Effectuez des simulations en situations réelles. Mettez-vous à la pratique sur des sites qui offrent des exercices de code. Si tout est fait correctement, il n’y a aucune raison que vous ne réussissiez pas à votre examen de permis de conduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.